Monde, Sélection

Tourisme spatial : embarquement immédiat !

C’est une nouvelle qui se devait d’être reprise par Voyagek : il n’est plus si éloigné le temps où le voyage dans l’espace sera accessible au touriste ordinaire (riche, le touriste ordinaire quand même ; voire très riche). Plusieurs initiatives sont actuellement menées visant à amener des touristes dans l’espace.
Spaceship Company

De Virgin à la Spaceship company

Le projet le plus médiatisé est celui financé par Richard Branson, The Spaceship Company qui est en train de mettre au point dans le désert de Mojave en Californie mais le défi technologique est plus compliqué qu’initialement prévu. Mais le succès médiatique est bien là puisque Richard Branson a déjà vendu près de 600 billets à 250.000 dollars l’unité. En France, les billets sont distribués par la société Un ticket pour l’espace ; elle pense voir les premiers touristes de l’espace à horizon 2014/2015.
Le processus est compliqué : il consiste à faire trainer tel un planeur le vaisseau Space Ship Two par un aéronef appelé White Knight Two qui le largue à 15 km d’altitude. Un moteur fusée emporte le Space Ship Two dans le firmament et ramène tout le monde à bon port comme la navette spatiale américaine.
Les principaux concurrents (mais moins avancés) sont les Suisses de S3 associés à Dassault et les Belges de Booster Space Industries. Mais la plus sérieuse alternative est le projet XCOR, qui est également développé dans le désert de Mojave qui fonctionne selon le principe de la navette spatiale. Dernière approche, celle d’Astrium (groupe Airbus) qui développe le concept d’un avion qui peut monter au firmament grâce à des moteurs spéciaux : principal intérêt taille du vaisseau et sécurité.

« Tourisme : embarquement immédiat ! », L’Express, 7/8/2013
Crédit photo: White Knight Two, Wikipedia
R. David Livingstone

À propos de R. David Livingstone

R. David Livingstone est comme son modèle un aventurier et proposer des articles sur des destinations plus insolites et plus authentiques. En général également, moins confortables que les destinations touristiques traditionnelles...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *