Bande dessinée, France, Sélection

Saint-Malo pendant la Guerre

En cette année 2014 où sont célébrés les 70 ans du débarquement Allié en Normandie, une bande dessinée Cézembre (du nom de l’île au large de Saint-Malo que les Allemands fortifièrent pendant la guerre) retrace l’histoire de l’occupation et de la libération de Saint-Malo. Le héros principal de l’ouvrage est la ville de Saint-Malo elle-même.
Saint-Malo par Nicolas Malfin

Saint-Malo par Nicolas Malfin

Du dessin de Cezembre, Breizh Info signale que:
«Au sujet du dessin, la reconstitution du Saint-Malo d’autrefois est particulièrement convaincante. Nicolas Malfin reconnaît que ses recherches n’ont pas été faciles. Il s’est rendu à de nombreuses reprises aux archives départementales d’Ille-et-Vilaine, à la bibliothèque de Saint-Malo. Mais il regrette qu’il reste assez peu de photos de la ville avant guerre. En 1944 en effet, Saint-Malo intra-muros n’avait pas le même visage que celui d’aujourd’hui. Nicolas Malfin déclare avoir ‘pris un réel plaisir à dessiner les vieilles rues étroites de Saint-Malo, avec ces maisons à pans de bois et aux fenêtres en vitrail. Le clocher de la cathédrale qui sera détruit par un dragueur de mines. L’hôtel Chateaubriand devenu la Kommandantur de Saint-Malo. Ses restaurants, la Duchesse Anne, le Café de la Bourse ou encore le Pomme d’Or. Sans oublier le quotidien des habitants, les longues files d’attente aux magasins d’alimentation, les affiches de propagande…’ Son dessin est, comme toujours, particulièrement soigné. Les cadrages dynamiques des scènes d’action sont réussis. »

Saint-Malo par Nicolas Malfin

Saint-Malo par Nicolas Malfin

Saint-Malo par Nicolas Malfin

Saint-Malo par Nicolas Malfin Saint-Malo par Nicolas Malfin

Saint-Malo par Nicolas Malfin

Source: Cézembre : La Libération de Saint-Malo en BD, Breizh Info, Juin 2014
Crédit iconographiques: Cézembre de Nicolas Malfin, disponible sur Amazon

R. Eugène Delacroix

À propos de R. Eugène Delacroix

R. Eugène Delacroix est comme son illustre modèle un amateur d'images orientalisantes et exotiques. Dans un XXIe siècle où l'exotisme se perd, il s'est spécialisé dans la recherche et le commentaire de visuels représentant ou évoquant des destinations géographiques et touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *