Asie

Bhoutan: trek dans les nuages

Trek dans la partie orientale du Bhoutan

Longtemps fermé aux touristes, certaines régions orientales du Bhoutan comme le pays Brokpa, sont désormais accessibles pour qui est prêt à marcher un peu à la découverte de ce peuple préservé qui jette au vent des petits papiers de prières pour remercier les dieux de ne pas leur avoir donné le mal des montagnes. Moins sophistiqués que leurs frères Drukpas qui constituent la majorité de la population du Bhoutan, les Brokpas sont arrivés du Tibet tout proche, aisément reconnaissables avec leur chapeau en poil de yak hérissés de cornes effilées. Ils vient à plus de 3500 mètres d’altitude et vivent d’élevage de yaks et de dzos (croisement d’une vache domestique avec un yak). Les visiter restera une expérience rafraichissante et dépaysante pour le trekkeur occidental qui se régalera par ailleurs de paysages sauvages et âpres qui se méritent. Il privilégiera la période allant d’octobre à décembre afin de bénéficier de conditions climatiques ensoleillées ; le printemps est également une période intéressante.

Bhoutan

Le Bhoutan n’est pas un pays bon marché pour le voyageur

Un trek au Bhoutan n’est pas aussi compliqué à organiser que ce que dit les légendes des routards. Le gouvernement du Bhoutan n’applique pas de quotas touristiques. En revanche, il impose des règles qui enchérissent significativement le coût d’un séjour là bas ce qui donne une fourchette de coûts oscillant autour des 200 € en haute saison destinés à couvrir les frais de transport, de guide, de repas et d’hébergement. Il faut impérativement passer par ailleurs par une agence de voyage (locale ou étrangère). Cette politique vise à limiter de facto le tourisme ; pas de jure.

Source : d’après C.Migeon, Le Point Tendances Evasion, 27/9/2012
Crédit photo Wikipedia Gangkhar Puensum
R. David Livingstone

À propos de R. David Livingstone

R. David Livingstone est comme son modèle un aventurier et proposer des articles sur des destinations plus insolites et plus authentiques. En général également, moins confortables que les destinations touristiques traditionnelles...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *